Le choix judicieux du Maroc en matière d'énergies renouvelables a été mis en avant par une délégation du conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) lors d’une visite, samedi, à la centrale solaire Noor Ouarzazate. Dans une déclaration à la presse en marge de cette visite, Moussa Dosso, membre du conseil d’administration de la Banque africaine, a salué la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui a mis les énergies renouvelables en avant dans le modèle énergétique marocain, notant que le complexe solaire Noor Ouarzazate est l’un des projets «les plus avant-gardistes en matière d’énergies renouvelables». «Cet engagement, nous le soutenons activement et la BAD consacre 80% des financements qu’elle destine au secteur de l’énergie, soit 1 milliard d’euros, pour le développement des seules énergies renouvelables», a-t-il souligné, rappelant que le conseil d’administration de la BAD a approuvé dernièrement 265 millions de dollars pour financer la première phase du projet du complexe solaire Noor Midelt.
Avec Noor Ouarzazate, le Maroc a développé un «modèle à suivre» parce qu’il a donné la preuve de son succès, a soutenu M. Dosso, réaffirmant l’engagement de la Banque «à soutenir encore plus l’élan de développement socio-économique impulsé par S.M. le Roi Mohammed VI, élan que nous appuyons avec un portefeuille actif de projets et programmes, financé à plus de 3 milliards de dollars». Le portefeuille actif de la BAD au Maroc compte à ce jour 33 projets et programmes, totalisant un engagement financier de près de 3,1 milliards de dollars, a-t-il rappelé, précisant que ces financements, dont plus de 85% sont dédiés aux infrastructures de base, couvrent différents secteurs, notamment l’énergie, les transports, l’eau et l’assainissement, l’agriculture ainsi que le développement social.

Considéré comme le plus grand site de production d'énergie solaire au monde, Noor Ouarzazate constitue un catalyseur pour réaliser l’objectif national d'atteindre 52% d'énergies de source renouvelable dans le mix énergétique national à l’horizon 2030. Une fois ses quatre composantes intégralement mises en exploitation, la centrale solaire d’Ouarzazate, édifiée sur une superficie d’environ 3.000 ha, permettra au Maroc de se positionner en géant régional et grand producteur mondial d’énergie propre.